Construire
une vraie relation avec le bois

Pour toutes ses constructions neuves, McDonald’s France utilise le bois, un matériau aux nombreux avantages écologiques.

Construire avec du bois, c’est d’abord opter pour une ressource naturelle renouvelable. Par rapport à des matériaux comme le béton, le bois consomme peu d’eau et d’énergie pour sa production et sa transformation industrielle. Il contribue aussi à lutter contre les émissions de gaz à effet de serre (GES) en stockant le carbone absorbé par les arbres pendant leur croissance. Selon l’Ademe, un mètre cube de bois contribue à fixer 1,9 tonne de CO2. C’est loin d’être négligeable lorsque l’on sait que l’ossature des murs et la charpente d’un restaurant McDonald’s représentent entre 25 et 35m³ de bois. Le bois  est  également  excellent  en  matière  d’isolation : son utilisation contribue à la réduction de la dispersion d’énergie et ainsi au respect de la réglementation thermique en vigueur (RT 2005).

 

Ossature et mobilier

« Notre première ossature en bois a été réalisée en 1994. Aujourd’hui, 465 restaurants en sont équipés », commente Alain Velut, directeur national Construction, Architecture, Projets européens de McDonald’s France. En effet, la démarche est devenue une norme de l’entreprise puisque tous les nouveaux restaurants construits depuis 2005 sont à ossature bois.

Au-delà des charpentes, le bois est également utilisé dans l’agencement des restaurants et pour une partie du mobilier : terrasses, candélabres, mains courantes, poubelles, colonnes, tables… « Nous utilisons un contreplaqué 100 % peuplier provenant des Pays de Loire et certifié PEFC », explique Emmanuel Brigand, gérant de Postforming, une des entreprises en charge de l’agencement des restaurants McDonald’s en France.

 

Charpentiers engagés

Pour élaborer les ossatures des restaurants, le département Construction choisit trois charpentiers français. Parmi eux, l’entreprise Charpente Houot exerce son activité depuis 1925 à Gérardmer dans les Vosges. En 1993, l’entreprise répond à un appel d’offres de McDonald’s et propose l’introduction de bois dans la construction des restaurants. En 1994, elle réalise la première ossature en bois du réseau à Amiens. « En 2008, nous avons réalisé les charpentes d’une dizaine de restaurants et avons collaboré sur plusieurs extensions et améliorations de restaurants existants », commente Philippe Roux, Président-directeur général de Charpente Houot. « Depuis trois ans, nous sommes certifiés Charpentes 21 ». Ce regroupement national de charpentiers a pour objectif de promouvoir l’impact positif de l’utilisation du bois de construction dans la préservation de l’environnement. Il s’engage dans trois domaines : la qualité technique de ses réalisations, les conditions de travail de ses collaborateurs et la limitation de l’impact de son activité sur l’environnement.

 

Essences sélectionnées

« 100 % du bois que nous utilisons pour McDonald’s est certifié PEFC et notre filière bénéficie d’une traçabilité totale », poursuit Philippe Roux. L’entreprise de charpente se fournit à 95 % de ses besoins en résineux provenant d’Allemagne, d’Autriche de Suède et de Finlande. Le reste provient de scieries voisines. « Nous ne pouvons pas nous approvisionner localement, car les scieries ne peuvent nous fournir les standards de construction en bois séché, classé et calibré dont nous avons besoin ».

Pour le traitement du bois, la scierie choisit les colles les moins toxiques du marché et des produits aqueux et sans solvants. Les déchets sont triés et recyclés : les copeaux et chutes de bois sont récupérés par une unité de fabrication de panneaux de particules ; les plastiques, cartons, ferrailles, bidons vides… sont triés et acheminés en déchetterie. Enfin, l’entreprise est contrôlée deux fois par an pour son installation classée de traitement des bois, par un organisme indépendant qui vérifie l’absence de pollution des nappes phréatiques.

« Pour bâtir et agencer nos restaurants, nous avons choisi des entreprises locales pour leurs savoir-faire et leurs engagements. Elles nous aident à progresser, tant sur la qualité technique qu’environnementale de nos constructions », conclut Alain Velut.

 

Cet article est extrait de l'EcoJournal de McDonald's France, édition 2008

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr