Programme Emballages Abandonnés :
le temps pour bien faire

Le Programme Emballages Abandonnés fête ses 3 ans et confirme son succès en franchissant en septembre 2011 la barre des 1 000 communes engagées. Un programme ambitieux au niveau national dont la déclinaison locale nécessite du temps. Explications...

Les partenariats locaux entre les franchisés et les communes se concrétisent par la signature d’une charte. Celle-ci est la déclinaison d’une charte nationale signée en 2008 entre l’AMF et le SNARR*. La signature de cette charte locale marque la fin d’un processus de mise en œuvre assez long. Tout un travail de coordination entre les équipes de McDonald’s et les personnels des collectivités doit d’abord être enclenché, impliquant de nombreux interlocuteurs. La signature officialise les décisions communes et les actions déjà mises en place.

 

Un diagnostic partagé

Tout commence généralement par un premier rendez-vous entre le franchisé et son élu. L’objectif est de définir un accord de principe sur la mise en œuvre du programme. Première étape : un diagnostic croisé des zones récurrentes d’abandon de déchets sur la voie publique et des circuits de collectes existants. Au cours de ces réunions de travail, qui impliquent bien souvent plusieurs services des collectivités (services techniques, voirie, propreté, espaces verts…), on examine la meilleure façon de coordonner les circuits et la fréquence de ramassage entre les équipes McDonald’s et celles des collectivités. Sur le terrain, on réfléchit aux solutions adaptées : le nombre et la taille des poubelles, les lieux d’implantation les plus judicieux. Enfin, le service communication de la ville examine les meilleures stratégies en matière de sensibilisation.

 

Nanteuil-lès-Meaux, la charte locale déployée en six mois

Les équipes du restaurant et les services municipaux ont avancé en parfaite coordination à la suite des premiers échanges en mai 2011. « Nous avons travaillé avec les services de la voirie pour déterminer les endroits les plus pertinents pour installer des poubelles supplémentaires et avec la communication pour mettre en œuvre une campagne d’affichage » explique Patrick Desprats, franchisé. « C’est une convention de gestes civiques » souligne le maire Régis Sarazin, vice-président en charge du développement durable à la Communauté d’agglomération du Pays de Meaux lors de la signature de la charte le 4 novembre 2011. « Nous souhaitons nous inscrire dans la durabilité avec nos partenaires, forces vives de la ville ».

 

Communauté Urbaine de Lyon : un an pour entrainer l’ensemble des communes de l’agglomération

Plusieurs mois après le premier contact, l’engagement dans le dispositif s’est concrétisé le 17 juin 2011 par la signature de la Charte locale entre la mairie du 2ème arrondissement et Cécile Rivoire, manager exploitation des restaurants compagnie de Lyon. Les cinq autres franchisés McDonald’s implantés sur les communes de l’agglomération ont travaillé avec leurs élus locaux et les différents services concernés. Au final un résultat très satisfaisant : la signature d’une charte au niveau de l’agglomération Lyonnaise, le 7 novembre dernier ! « Coordonner les différentes étapes de travail avec l’ensemble des interlocuteurs prend du temps. Mais c’est nécessaire pour emporter l’adhésion de chacun au dispositif. La signature est l’aboutissement : elle entérine les actions déjà mises en œuvre », souligne Cécile Rivoire. « Cette signature illustre bien tout le travail fait en concertation, depuis plusieurs mois, avec les équipes de McDonald’s » confirme Thierry Philip, vice-président de la Communauté urbaine de Lyon.

Les chartes, en cours ou signées, ne concernent pas uniquement les villes d’implantation des restaurants. Elles couvrent également les communes limitrophes ou encore des communautés d’agglomérations qui ont mutualisé la question des déchets. Voilà pourquoi les 65 chartes signées et les 195 partenariats en cours concernent au total 1 122 communes.

* AMF : Association des Maires de France - SNARR : Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide

 

UNE DIMENSION SOCIALE

Depuis 2008, embauchées par la Régie de quartier avec le soutien financier des cinq restaurants compagnie McDonald’s du 13e arrondissement de Paris, trois personnes sillonnent six jours sur sept un large secteur autour de ces restaurants, prenant le relais des services municipaux pour ramasser les emballages abandonnés sur le trottoir. « Nous leur proposons ainsi un contrat stable et un vrai tremplin vers l’emploi », explique Bruno Morosi, directeur de la Régie de quartier. « Les EcoEquipiers apprécient ce travail et ont un très bon contact avec  les  passants  auprès  desquels  ils  font  de  la sensibilisation. »

 

Cet article est extrait du Journal du développement durable de McDonald's France, édition 2011

 

 

 

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr