Collecte sélective
Une solution sur mesure

L’enseigne a mis au point, en collaboration avec Eco-Emballages*, une solution de tri spécifique visant à recycler efficacement les emballages issus de la consommation en restaurant. Un dispositif en cours d’expérimentation qui achève sa stratégie déchets.

« Les déchets sont le premier sujet sur lequel nous nous sommes investis dès 1992 », rappelle Delphine Smagghe, vice-présidente Développement durable et Relations extérieures McDonald’s France. « Le tri correspond à une attente prioritaire de nos clients et le dispositif que nous avons mis au point en collaboration avec Eco-Emballages est la dernière étape d’une stratégie qui va de l’optimisation des emballages à la source jusqu’à la valorisation des déchets, sans oublier les emballages abandonnés sur la voie publique. Nous visons une traçabilité totale et un haut niveau de recyclage effectif. » Plus de 80 % des emballages remis aux clients des restaurants sont recyclables. Le contenu d’un plateau, une fois séparé des restes alimentaires (liquides, sauces, aliments...), peut être traité dans un centre de tri qui isolera le plastique, le carton, le papier et l’aluminium pour que chaque matériau soit valorisé dans une filière spécialisée. Ce constat aboutit à un geste de tri simple, paramètre indispensable à la participation des consommateurs.

Évaluer et ajuster

La solution retenue se décline en fonction des situations locales. La collectivité sera contactée en premier lieu : si elle est en capacité d’assurer la collecte dans le respect de notre cahier des charges, le système pourra être entièrement public. Lorsque la commune ne pourra pas répondre au service attendu, notamment en termes de volumes et de fréquences de ramassage, un prestataire privé assurera tout ou partie de la collecte. Côté cuisine, outre les huiles de friture usagées et les cartons dont la collecte et la valorisation sont déjà en place depuis plusieurs années, le dispositif prévoit de valoriser les déchets alimentaires en méthanisation. Une première vague de déploiement aura lieu en 2014. Une convention, signée en décembre 2013 entre McDonald’s France et Eco-Emballages, encadre l’accompagnement et l’évaluation du dispositif. Elle a pour objectif de l’analyser et de l’ajuster en fonction des résultats obtenus, au plus près des situations locales et des contraintes techniques de chaque restaurant. « Les consommateurs qui font ce geste de tri doivent avoir la garantie que tout est mis en œuvre pour assurer son efficacité environnementale », souligne Éric Brac de la Perrière, directeur général d’Eco-Emballages. « McDonald’s est en quelque sorte un “défricheur” du développement du tri dans la restauration moderne. La démarche nous semble intéressante à deux niveaux. D’une part le gisement potentiel de matières à recycler dans les restaurants peut contribuer à augmenter le taux de recyclage en France. D’autre part, compte tenu du grand nombre de consommateurs auquel l’enseigne s’adresse, elle participera à la promotion du geste de tri qui est de la responsabilité des consommateurs aussi bien à domicile que dans les lieux publics. »

* Eco-Emballages assure depuis 1992 le pilotage du dispositif national de tri et de recyclage des déchets d’emballages ménagers.

Cet article est extrait du Journal du Développement Durable de McDonald's France, édition 2013

 

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr