La collecte sélective
s’organise

Une première phase de tests a permis d’ajuster les solutions qui conviendraient à McDonald’s pour collecter et valoriser les déchets des restaurants. Le déploiement progressif s’organisera en fonction des contextes locaux.

Des solutions ont été expérimentées dans plusieurs restaurants en 2012, avec deux prestataires différents. Il s’agissait de mettre en place le tri côté cuisine et côté client. Le premier test, mis en place au mois de juin à Muret (31) est une étape importante. « Elle a permis de valider la pertinence des différents équipements de stockage selon le type de déchet, de comprendre comment déterminer les volumes correspondants, le nombre de contenants, la surface nécessaire au sol et la fréquence de collecte », relate Sophie Boucher, manager Environnement McDonald’s France. « Nous avons aussi réfléchi à la sensibilisation et la formation des équipiers et observé le comportement des clients. Ce test a fait émerger la possibilité d’une collaboration avec les communes dans un système mixte, la collectivité se chargeant des déchets qu’elle peut valoriser et le prestataire privé de tous les autres déchets. »

Un système dédié a été testé sur une franchise de la région de Valenciennes avec le second prestataire. « Nous avons notamment travaillé sur la sensibilisation des équipes et l’installation des équipements de stockage adéquats dans les locaux arrière », raconte Nicolas Demiselle, superviseur de la franchise. « Au final, le projet emporte l’adhésion des équipiers qui en acceptent facilement les contraintes. L’expérimentation est positive, le prestataire est prêt à déployer cette solution. »

 

Enseignements

Les tests ont permis de développer un outil d’évaluation des équipements et des fréquences de passage adaptées à chaque restaurant. Le tri côté cuisine se met en place assez rapidement, les équipes comprennent vite les gestes à adopter. L’expérience confirme la nécessité d’une communication efficace pour informer les clients avant qu’ils soient devant les poubelles, les guider dans leur tri et expliquer les bénéfices environnementaux de ce geste.

« L’enjeu du tri sélectif consiste à définir les meilleures filières de valorisation pour nos déchets, des circuits logistiques optimisés et un geste de tri facile pour nos consommateurs. », conclut Sophie Boucher.

 

Cet article est extrait du Journal du Développement Durable de McDonald's France, édition 2012

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr