Montlhéry et Avrainville,
restaurants pilotes

L’adhésion des clients, préalable indispensable à l’efficacité de la collecte, passe par un geste de tri simple, un mobilier ergonomique, une signalétique incitative... Pionnier en la matière, McDonald’s les a imaginés et les teste dans deux restaurants pilotes.

À Montlhéry et Avrainville (91), deux restaurants de la franchise de Frédéric Mérian, les clients sont invités depuis quelque temps à trier le contenu de leur plateau. Les tests ont pour but de calibrer un geste de tri qui puisse être adopté par tous et rendre opérante la valorisation des déchets recyclables. « En comparaison avec le mode opératoire des restaurants McDonald’s de Suisse ou d’Allemagne, par exemple, où le plateau est trié par un équipier, le geste que nous proposons est impliquant pour nos clients. Ils sont parties prenantes de la réussite du dispositif, nous allons faire le chemin ensemble », commente Zouayen Yahia, superviseur de la franchise. Si les consommateurs sont très favorables à la démarche, ils attendent néanmoins que le tri soit intuitif et rapide, relayé par un accompagnement pédagogique clair et ludique*. L’habillage des poubelles, la signalétique, la communication (affiches, sets à plateau, dépliants) ont été conçus dans ce sens. Les tests permettent d’observer le comportement des clients et d’analyser le taux de déchets recyclables dans les bacs de tri. Les réajustements nécessaires pourront ainsi être réalisés avant le déploiement.

Agir ensemble

Pour les équipes, la nouvelle organisation induit quelques changements, compensés par un accueil positif du projet. « Être un restaurant pilote est très motivant pour mon équipe », confie Patrick Mariette, directeur du restaurant de Montlhéry. « L’adaptation a été rapide et le process s’intègre très bien au fonctionnement du restaurant. Côté salle, même si le geste paraît simple, il semble nécessaire de guider les clients. Il faudra sans doute un peu de temps pour changer les habitudes. » Sentiment partagé par Audrey Nicolini, directrice du restaurant d’Avrainville : « Le tri est très bien accepté par les équipes, les manipulations sont plutôt simplifiées pour eux. Nous avons dans l’ensemble de bons retours des clients, même si certains détails peuvent être améliorés pour une meilleure compréhension, pour rendre le tri plus systématique : le test est fait pour ça ! » La collecte sélective est un engagement bien perçu par les consommateurs et leur participation est un atout indispensable à la réussite du projet. Des franchisés volontaires collaboreront à une première vague de mise en place en 2014, suivie attentivement pour une amélioration continue du dispositif. « Je suis convaincu que nous devons avoir une démarche proactive sur ce sujet à forts enjeux. La solution spécifique que nous expérimentons nous donne l’opportunité tout à la fois d’anticiper les contraintes réglementaires, de réduire le coût de traitement de nos déchets et d’améliorer notre empreinte environnementale. De plus, elle complète les relations engagées avec les collectivités dans le cadre du Programme Emballages Abandonnés », conclut Frédéric Mérian.

* Étude Millward Brown – Firefly septembre 2013.

Cet article est extrait du Journal du Développement Durable de McDonald's France, édition 2013

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr