PEA : faire vivre
les partenariats

Les deux-tiers des partenariats signés entre franchisés et communes ont aujourd’hui au moins une, voire deux ou trois années d’existence... De quoi faire un bilan, identifier les pistes d’amélioration et renforcer les liens entre restaurants et collectivités.

Mutualiser et coordonner les moyens de lutte contre les emballages abandonnés sur la voie publique, travailler en collaboration pour organiser le ramassage des déchets et les actions de sensibilisation. Ce sont les objectifs du Programme Emballages Abandonnés. L’implication des restaurants aux côtés des collectivités est scellée par une convention signée entre les franchisés et les communes. Ce processus entrepris depuis 4 ans se poursuit patiemment et sûrement. Dans certains cas, le recul est suffisant pour tirer les enseignements de l’expérience, prendre en compte les évolutions du territoire et reconduire la convention sur un nouvel élan. Des réunions bilan s’organisent en ce sens entre les représentants des communes et des restaurants. En voici trois exemples.

 

Ferrières-en-Bray

Avec ses 1700 habitants, Ferrières-en-Bray (Seine-Maritime) est l’une des plus petites communes à avoir signé une convention, en janvier 2010. La continuité des relations a été assurée lors de l’arrivée du nouveau franchisé, Michel Noivo. Le partenariat est vivant, avec des rencontres régulières et une réunion bilan plus formelle en juillet 2012. Il s’agissait notamment d’être attentif à de nouveaux aménagements, comme le futur « Espace Gare » où une poubelle financée par le restaurant McDonald’s sera installée. « Les emballages sur la voirie ne datent pas de l’installation McDonald’s à Ferrières », témoigne Marie-France Devillerval, maire de la commune. « Mais Michel Noivo est exigeant et ses équipes veillent. On peut le remarquer aux alentours du restaurant, qui sont impeccables. Globalement les déchets abandonnés semblent diminuer, nous avons pu le constater cette année lors de notre tournée de ramassage "Ferrières propre", à laquelle participent d’ailleurs le franchisé et les employés du restaurant. Est-ce l’effet de nos efforts de collecte ou le consommateur est-il plus citoyen ? Difficile de trancher, mais l’essentiel est que nos actions soient efficaces. »

 

Le Grau-du-roi

Avec un accroissement notable de sa population en été, le Grau-du-Roi assume les contraintes spécifiques des communes balnéaires. La convention entre la ville et le franchisé Jean-Paul Benkemoun a été signée en juin 2011 et c’est en octobre 2012 qu’a eu lieu la réunion bilan. « Il est important de faire vivre cette signature pour qu’aucune des parties n’ait le sentiment qu’il s’agit d’un papier dormant dans un tiroir » assure Emmanuelle Ruiz, chargée de communication de la franchise McDonald’s. « Tous les interlocuteurs sont présents et c’est une bonne occasion de se remettre la convention en tête. Il y a des résultats positifs, des points à améliorer... Il faut notamment travailler différemment la complémentarité des tournées et surtout accentuer la sensibilisation, et pour cela nous devons collaborer davantage encore. La ville a nommé un référent pour cette charte, il communiquera régulièrement avec le référent EcoProgress™ du restaurant. »

 

Limoges Métropole

L’une des premières signatures du PEA, en décembre 2009, Limoges Métropole est aussi la première communauté agglomération à s’être engagée dans un partenariat. Une réunion bilan s’est tenue en avril 2012 au cours de laquelle le franchisé Alain Besson et la collectivité ont souhaité renouveler la convention. « La collaboration fonctionne bien » souligne Guillaume Valade, référent de Limoges Métropole sur ce dossier. « Nous avons même acheté une dizaine de poubelles "service au volant" identiques à celles utilisées par McDonald’s, car elles sont bien adaptées et s’intègreront au mobilier urbain. Nous envisageons également de mener ensemble une campagne de communication, comme nous l’avions fait en 2010 au début de notre collaboration. »

 

Cet article est extrait du Journal du Développement Durable de McDonald's France, édition 2012

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr