Valoriser
les déchets

Troisième volet du plan déchets construit par McDonald’s France : la valorisation des déchets en fin de vie.

Toujours prometteuse, la méthanisation est un procédé qui permet de valoriser les déchets organiques. Broyée, mélangée et humidifiée, la matière collectée est dégradée en l’absence d’oxygène. Elle se transforme alors en gaz combustible (principalement du méthane) et en une fraction solide utilisable comme fertilisant. McDonald’s France a abordé cette technologie par le biais des appels à projets. Trois scénarios ont été évalués en 2009 par l’Université de Technologie de Troyes. La possibilité d’un méthaniseur installé dans chaque restaurant (ce qui aurait permis de traiter localement la quasi-totalité de la production de déchets) s’est malheureusement heurtée aux contraintes technologiques. D’où le choix de faire appel à des unités de méthanisation de grande taille, qui nécessitent que McDonald’s regroupe ses déchets avec ceux d’autres partenaires.

 

Les projets se mettent en place

En 2010, quelques projets prometteurs ont émergé. Cinq d’entre eux verront le jour à l’horizon 2012. À Ouvrouer-les- Champs, dans le Loiret, par exemple : « Des cultivateurs de concombres cherchaient des solutions pour diminuer leurs coûts énergétiques et substituer l’énergie fossile à de l’énergie verte », explique Sylvie Fleury, du groupe Saur. Des partenariats de territoires ou locaux sont créés avec différents acteurs : industriels, groupements d’agriculteurs, collectivités, mais aussi les fournisseurs de McDonald’s France. Dix à quinze restaurants sont en général associés au projet. L’ADEME joue un rôle précieux d’accompagnement dans ces projets. « L’un des enjeux pour nous est de diffuser l’expérience acquise avec des leaders comme McDonald’s vers d’autres acteurs de restauration collective », souligne Marc Cheverry de l’ADEME. La méthanisation est la voie royale pour valoriser le gisement des collectes sélectives : papiers et cartons souillés, déchets alimentaires représentent près de 50 % des déchets et même 60 % si on ajoute les huiles usagées.

 

SOPHIE BOUCHER, coordinatrice de projet au département Environnement et Développement durable de McDonald’s France.

« Les restaurants sont trop peu nombreux pour nourrir localement des projets de méthanisation dédiés à notre enseigne. Mais, en nous appuyant sur notre connaissance des territoires et sur nos partenaires, nous développons des synergies locales et souhaitons à terme pouvoir mailler tout le territoire. Nous n’en sommes qu’au tout début ! »

 

Cet article est extrait du Journal du développement durable de McDonald's France, édition 2010

 

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr