Avec Pôle Emploi,
sur le terrain

Le 25 septembre 2012, Jean-Pierre Petit, président-directeur-général de McDonald’s France et Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi, ont signé un Accord Cadre national afin de renforcer leur coopération en faveur de l’emploi reposant notamment sur le recrutement par simulation.

Mise au point depuis une quinzaine d’années, la méthode de recrutement par simulation (MRS) reconstitue les conditions réelles du poste à pourvoir et se base sur des exercices reproduisant les gestes à accomplir dans une situation professionnelle donnée. Elle permet ainsi une sélection sans CV, fondée sur le repérage des habiletés requises pour occuper un poste. L’embauche est calibrée au plus près des réalités de l’entreprise, avec des séances de tests adaptés. La méthode est utilisée par Pôle emploi sur une centaine de plateformes de vocation et a séduit de nombreuses entreprises, dont McDonald’s (voir encadré). « Nous touchons ainsi une grande diversité de profils, parfois issus de filières n’offrant plus de débouchés, qui n’auraient pas spontanément pensé à nous et inversement. La rencontre fonctionne bien, la pratique l’a démontré », atteste Hubert Mongon, senior vice-président RH de McDonald’s France. « Le diplôme n’a jamais été pour nous un élément déterminant, mais la méthode nous aide à déceler les qualités personnelles qui pourront vite devenir des qualités professionnelles. Le bénéfice est réciproque : les candidats comprennent mieux nos métiers et ce que l’on attend d’eux, ce qui diminue fortement le risque de déception ; pour nous c’est un excellent moyen de découvrir les talents. Tout le monde y gagne du temps, et les chances de réussir l’embauche augmentent. » Les expériences ayant toutes été concluantes, restait à structurer et généraliser la mise en œuvre.

 

Déclinaisons locales

En décembre 2011, l’enseigne avait pris l’engagement auprès du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé, de créer environ 9 000 emplois nouveaux en 3 ans, dont 80% de CDI. L’accord-cadre signé avec Pôle emploi le 25 septembre vient réaffirmer cet engagement et le soutien de Pôle Emploi qui apportera son savoir-faire dans les recrutements par simulation et mobilisera son réseau territorial. « La méthode est un excellent axe d’entrée pour répondre aux besoins spécifiques des restaurants et correspond bien à notre souhait d’accueillir les demandeurs d’emploi sans discrimination », ponctue Anne Petitpierre, manager Développement RH McDonald’s France. « L’accord va nous permettre de déployer localement la collaboration, en la faisant mieux connaître des franchisés. Nous serons ensemble plus efficaces pour anticiper les besoins et systématiser la démarche. Nous aurons aussi des retours quantitatifs et des échanges autour des améliorations à apporter au dispositif. »

 

RECRUTEMENT PAR SIMULATION : L’ESSAYER C’EST L’ADOPTER !

« En avril dernier, j’ai eu besoin de recruter 60 salariés pour l’ouverture de mon restaurant de Dourdan », témoigne Frank Bidet, franchisé. « Pôle emploi a fait jouer tous ses viviers et nous avons réuni 200 personnes en juin pour une séance d’information qui m’a permis de présenter l’entreprise et les postes recherchés. Les personnes intéressées se sont inscrites auprès de Pôle emploi pour une MRS. Nous avons ensuite reçu les candidats sélectionnés en entretien et nous avons embauché 95% d’entre eux. Pour moi la MRS se résume en trois mots : simplicité, efficacité et rapidité ! » C’est ainsi que Halimatou Camara a été recrutée en CDI comme équipière : « Après mon congé parental, je n’aurais pas eu le réflexe de procéder de façon classique, alors que je me suis sentie très à l’aise avec les exercices. »

Bernard Bauby, franchisé à Carvin, a eu lui aussi recours à la MRS quand il a ouvert son restaurant en 2009 : « Depuis, tous nos recrutements se font grâce à cette méthode, en partenariat avec Pôle emploi. Nous avons pu constater en 4 ans que l’intégration se fait plus facilement et que le turnover est moins important qu’avec une méthode traditionnelle. D’autant que les plus motivés savent saisir les possibilités d’évolution. » À l’image de Virginie Kazmierszack, manager depuis plus d’un an après avoir été équipière, puis chef d’équipe : « Les tests de la MRS m’ont donné confiance en mes capacités et mes compétences, c’est ce qui m’a permis de gravir les échelons. » Vanessa Henry, aujourd’hui assistante administrative du restaurant, ajoute : « J’étais mère au foyer et j’avais des difficultés à trouver un emploi. La MRS m’a donné l’opportunité de me réinsérer sur le marché du travail. »

 

Cet article est extrait du Journal du Développement Durable de McDonald's France, édition 2012

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr