Consommation d’énergie :
la maîtrise par le pilotage

Intervenir rapidement pour corriger une anomalie, savoir précisément où et comment réaliser des économies d’énergie, motiver les équipes... C’est ce que permet le pilotage énergétique.

La meilleure énergie est celle qui n’est pas consommée. Ce principe guide deux des piliers du plan énergie de McDonald’s, qui s’appuient sur l’utilisation d’équipements moins consommateurs et la sensibilisation des équipes des restaurants aux bonnes pratiques, grâce au dispositif de management environnemental EcoProgress™ (voir page ci-contre). « Des progrès ont été réalisés, mais il reste de nombreux leviers d’économie à actionner », constate Daniel Loschenkohl, manager Construction Nationale McDonald’s France. « Pour maitriser les consommations, il faut pouvoir les mesurer, mais aussi les analyser et les comparer ». C’est l’objectif du pilotage énergétique, testé par McDonald’s. L’installation de plusieurs compteurs permet une mesure différenciée des consommations : équipements de cuisine, éclairage intérieur et extérieur, unités de chauffage et de climatisation, gaz et eau. Les données recueillies sont transmises en temps réel au système de pilotage. Une interface logicielle propose une analyse poste par poste, traduite de façon simple par des indicateurs de couleurs.

Visualiser, être alerté, agir

Sur ce même principe, deux solutions sont testées, avec des fonctionnalités un peu différentes. Le franchisé Ahmed Gormit expérimente l’une des deux solutions dans son restaurant tout neuf à Saint-Mard (77). « À court terme, le système permet de repérer très vite une surconsommation, d’opérer un réglage et d’en vérifier les effets sans attendre la facture », se félicite-t-il. « Nous avons également la possibilité de programmer l’allumage et l’extinction des radiateurs et de l’éclairage extérieur, pour éviter qu’ils restent allumés après la fermeture. L’impact d’un geste ou d’une action peut être traduit en économies quasiment au jour le jour, il est visible. Cela permet aux équipes de toucher très concrètement du doigt son efficacité, c’est très motivant. » Le tableau de bord permet aussi de repérer les petites fuites d’eau indétectables. « Si la consommation ne tombe jamais à zéro pendant toute une journée, c’est que quelque chose coule en permanence qu'il faut repérer et réparer. Une fuite importante déclenche une alerte pour couper l'alimentation d'eau », détaille Daniel Loschenkohl.

Comparer pour mieux maitriser

À plus long terme, après un cycle annuel complet, l’outil de pilotage est conçu pour suivre les évolutions, en lien avec la mise en place de bonnes pratiques ou d’actions de sensibilisation. « Nous allons pouvoir comparer nos consommations avec le même mois de l’année précédente », commente Nicolas Droit, superviseur du restaurant de Saint-Quentin (02), dans lequel est testée la seconde solution. « Des différences de météo ou de fréquentation peuvent expliquer les variations de consommation, mais c’est un indicateur qui s’affinera avec les années. Le système prendra tout son sens quand il sera utilisé par un plus grand nombre de restaurants. Nous pourrons alors savoir comment se situent nos consommations en les comparant à un profil identique de restaurant. Les alertes seront pertinentes et ce sera une source de challenge et de valorisation des résultats pour les équipes. » C’est dans cette optique que les données collectées dans les restaurants seront centralisées et récupérées dans le logiciel EcoProgress™.

Cet article est extrait du Journal du Développement Durable de McDonald's France, édition 2014

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr