Énergie,
une action sur tous les fronts

La consommation d’énergie reste le premier poste d’émissions de gaz à effet de serre des restaurants. Pour agir, McDonald’s mise sur la maîtrise de ses besoins et le recours aux énergies vertes.

Lutter contre le changement climatique conduit à s’assurer de la performance énergétique des restaurants. McDonald’s l’a bien compris et consacre aujourd’hui ses efforts à la réduction progressive et continue de ses consommations. Si la réduction des besoins en amont est possible lors de la conception des restaurants, les opérations s’avèrent plus complexes lorsqu’il s’agit d’améliorer l’existant. Toutefois, l’ambition de l’enseigne est de mettre en place des solutions satisfaisantes et adaptées à la fois aux constructions neuves et anciennes. À partir des résultats d’un diagnostic énergétique et du bilan carbone®, réalisés en 2005, plusieurs pistes d’actions ont été étudiées. Pour cela, l’enseigne s’intéresse d’abord à la maîtrise des consommations et ensuite à l’installation de moyens de production d’énergie propre.

 

Maîtriser les consommations

S’attaquer aux consommations d’énergie n’est pas une mince affaire quand les équipements de cuisine représentent près de 40 % de la consommation globale du restaurant. La maîtrise des consommations passe alors d’abord par un changement des comportements. Pour encourager ses salariés dans ce sens, McDonald’s les forme aux bonnes pratiques. Les équipes appliquent également un plan d’allumage qu’ils établissent grâce au logiciel EcoProgress™. En fonction de l’activité des restaurants, ce plan indique à quel moment allumer et éteindre les appareils de cuisson, permettant une économie moyenne de 10 000kWh par restaurant et par an. Des équipements plus efficaces sont également proposés aux franchisés : toasters économes, diodes électroluminescentes pour les enseignes et les bornes du comptoir, ampoules basse consommation pour remplacer progressivement les ampoules classiques en salle.

 

Utiliser les énergies renouvelables

Plusieurs énergies renouvelables sont actuellement utilisées dans différents restaurants. Avant chaque installation, une étude de faisabilité est réalisée afin de vérifier les conditions climatiques locales et de s’assurer d’un rendement suffisant au regard de l’investissement consenti. Dans 430 restaurants, des pompes à chaleur aérothermiques, intégrées aux centrales de traitement d’air, garantissent chauffage et climatisation, réduisant de ce fait les consommations d’électricité de près de 115 000 kWh par an. Pour ce qui est de la production d’eau chaude sanitaire, deux restaurants sont équipés de panneaux solaires thermiques permettant de couvrir 52 % de leurs besoins annuels. À Plaisance-du-Touch, c’est une pompe à chaleur géothermique qui a été choisie pour chauffer l’eau nécessaire à la plonge et dans les sanitaires ( à lire : Plaisance-du-Touch,  la  synthèse de 15 ans  d'efforts). 
« L’objectif est de chauffer 80 % de l’eau dont on a besoin à l’année et cela pour un coût d’investissement d’environ 7 500 € »
, ajoute François Eude ingénieur Construction en charge du projet. À Plaisance-du-Touch toujours, McDonald’s produit aussi de l’électricité à partir de 36 m2 de panneaux photovoltaïques. François Eude précise : « Au regard des contraintes réglementaires liées au petit éolien, nous avons finalement opté pour le solaire. Chacun des 6 000 kWh produits annuellement est vendu à EDF au tarif attractif de 0,57 €, assurant de  fait  un  retour  sur  investissement  raisonnable. » Ces solutions sont souvent complémentaires et ont tendance à se systématiser puisqu’elles permettent une réelle économie, tant sur le plan environnemental que financier.

 

LES BONNES PRATIQUES

Pour une bonne gestion de l’énergie en restaurant :

> nettoyer et entretenir régulièrement les équipements,

> mettre en place un plan d’allumage des équipements de cuisine,

> couvrir les cuves de la friteuse pendant le temps de réchauffement,

> régler les thermostats pour obtenir une température ambiante de 20°C en hiver et de 24°C en été,

> fermer la grande porte du congélateur pendant les livraisons ou l’inventaire,

> généraliser l’usage des lampes fluo compactes,

> ne pas laisser la lumière des stocks et du bureau Assistant allumée.

 

Cet article est extrait de l'EcoJournal de McDonald's France, édition 2008

 

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr