Le Plan Énergie
au cœur de la stratégie

McDonald’s renforce son plan Énergie et optimise encore ses consommations en restaurant.

À partir de janvier 2010, 100 % des consommations d’électricité de tous les restaurants du réseau McDonald’s en France seront couvertes par le mécanisme des certificats verts (voir ci-contre). Trois raisons essentielles sont à l’origine de ce positionnement :

> les bénéfices environnementaux associés à la production d’électricité à partir de ressources renouvelables : l’hydroélectricité, la biomasse, le solaire photovoltaïque, l’éolien, le biogaz et la géothermie ;

> la cohérence avec l’ensemble des actions engagées par McDonald’s  depuis  2005  dans  le domaine  de  l’efficacité énergétique ;

> la volonté de soutenir le secteur des énergies renouvelables à l’échelle nationale, en accord avec les orientations sociétales de la France et de l’Europe en matière d’énergie.

 

Progressivité

En 2005, année de son premier Bilan Carbone®, McDonald’s constate que les consommations énergétiques sont le premier poste d’émissions de gaz à effet de serre de son activité (33 % sur le périmètre Restaurant). La recherche des bonnes pratiques pour réduire ces consommations démarre à cette époque. En 2006, c’est l’arrivée du logiciel EcoProgress®, puis en 2008, la création de la fonction de référent Environnement dans les restaurants. Les conditions de déploiement massif des bonnes pratiques sont alors réunies.

Le panel des solutions est large : allumage et extinction programmés des équipements de cuisson, éclairage basse consommation, friteuses et toasters optimisés... L’entreprise fait alors le choix de développer les énergies renouvelables. « L’idée était de produire localement une partie de l’électricité consommée par les restaurants », explique Delphine Smagghe, directrice de l’Environnement et du Développement durable chez McDonald’s France. De 2005 à 2009, les panneaux solaires thermiques et photovoltaïques sont testés sur quelques sites. Les pompes à chaleur viennent compléter ce dispositif depuis 2006 pour le chauffage et la climatisation ; en 2010, dans le cadre du programme Full Image, une nouvelle génération sera utilisée pour la production d’eau chaude. Et en 2010, le passage à 100 % d’électricité d’origine renouvelable marque une nouvelle étape de ce plan.

 

Complémentarité

L’intérêt de la démarche est dans sa construction progressive, en cohérence. « Les actions que nous avons engagées n’ont de sens que parce qu’elles sont couplées. Ce que nous recherchons, c’est le bon équilibre entre l’efficacité énergétique et les réductions de consommation, la production d’énergies renouvelables et l’achat de certificats verts », rappelle Delphine Smagghe. Le plan Énergie doit être un cadre dynamique pour que l’entreprise continue de progresser. 2010 sera une étape clé de ce plan, et néanmoins de nouveaux chantiers continuent d’être engagés, notamment sur la méthanisation des déchets.

 

UN PLAN CONSTRUIT SUR TROIS AXES COMPLÉMENTAIRES ET INDISSOCIABLES

> La réduction des consommations d’énergie par repas servi

Axe principal du plan énergie, la réduction des consommations est obtenue par le déploiement en restaurant de bonnes pratiques (allumage et extinction des équipements en cuisine, régulation des températures de chauffage et climatisation…) et par l’investissement dans des matériels économes en énergie.

> La production d’énergies renouvelables dans les restaurants

Cet axe vise à produire localement une partie de l’énergie consommée par les restaurants, à partir de ressources non fossiles. Exemples de solutions en test (panneaux solaires thermiques et photovoltaïques) et de solutions en déploiement (pompes à chaleur aérothermiques ou géothermiques pour le chauffage, la climatisation et la production d’eau chaude sanitaire).

> L’approvisionnement à 100 % d’électricité d’origine renouvelable

Ce dernier axe permet de couvrir la totalité des consommations électriques des restaurants par l’achat de certificats verts. Ce choix permet à McDonald’s, par la taille de son réseau, de soutenir la réduction des impacts environnementaux liés au secteur de l’énergie.

 

ÉCLAIRAGE

« Les certificats verts ont été créés après la promulgation de la directive européenne 2001/77/CE, destinée à la promotion des énergies renouvelables en Europe. Ils assurent le comptage et la traçabilité de la production “d’électricité verte”. McDonald’s a décidé de compléter son plan Énergie par ce dispositif et nous a choisi pour l’accompagner. Nous sommes le premier acteur français en la matière et travaillons avec plus de 150 producteurs implantés dans toute la France. Nous avons ainsi la capacité de couvrir les consommations de tous les restaurants. McDonald’s s’appuie également sur ce mécanisme pour verser des fonds aux producteurs et soutenir leurs investissements d’améliorations environnementales. »

Pierre Picard, administrateur de Green Access

 

Cet article est extrait de l'EcoJournal de McDonald's France, édition 2009

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr