Quatrième Bilan Carbone® :
des résultats qui confortent les objectifs

Aux 2/3 du parcours, l’enseigne est en bonne voie dans la réalisation de ses objectifs pour 2020 !

La lutte contre le réchauffement climatique constitue le fil rouge de la stratégie environnementale de McDonald’s France et la diminution des émissions de gaz à effet de serre (GES) sous-tend l’ensemble des plans d’action engagés. Dans ce cadre, le Bilan Carbone® est un outil indispensable à l’élaboration et au pilotage de la stratégie. Deux périmètres sont pris en compte : le périmètre opérationnel des restaurants intègre la responsabilité directe de l’activité de restauration, le périmètre élargi englobe toutes les émissions directes et indirectes, en incluant notamment les filières amont agricoles et les déplacements des clients.

Un premier Bilan Carbone® réalisé en 2005 a permis d’identifier les principaux postes responsables des émissions et de définir des plans d’action. L’enseigne s’est alors fixé des objectifs à la hauteur des enjeux : réduire de 60 % les émissions de gaz à effet de serre (GES) par repas sur le périmètre opérationnel de ses restaurants, et de 20 % par repas sur son périmètre élargi, entre 2005 et 2020. Les bilans régulièrement réalisés permettent de suivre les résultats des actions engagées et de préciser le cap des actions restant à mener.

Les résultats du quatrième Bilan Carbone® font apparaître une réduction des émissions de GES de 43,4 % sur le périmètre opérationnel des restaurants et de 9 % sur le périmètre élargi.
« Ces résultats montrent que nos efforts de réduction portent leurs fruits et que nous sommes sur la bonne trajectoire pour atteindre nos objectifs, souligne Sophie Boucher, manager Environnement et Développement durable McDonald’s France. Ils sont aussi un bon indicateur de notre capacité de mobilisation pour réduire encore l’empreinte environnementale de notre activité. »

Sur le périmètre opérationnel des restaurants, une réduction des deux-tiers de l’objectif. Ces résultats sont notamment le fruit de l’engagement de l’ensemble des restaurants dans un plan énergie qui repose sur trois axes complémentaires et indissociables : la réduction des consommations d’énergie via le dispositif EcoProgress™, l’amélioration de l’efficacité énergétique des équipements et le soutien aux énergies renouvelables (par l’achat de Garanties d’Origine couvrant 100 % des consommations électriques des restaurants).

Sur le périmètre élargi, une réduction proche de la moitié de l’objectif. Le chiffre de -9 % doit être rapporté à la forte proportion que représentent les produits alimentaires dans l’ensemble des émissions : 84 %. La baisse sur ce périmètre, amorcée en 2011 avec -2 %, se confirme en 2015. Elle s’explique principalement par la diversification de l’offre avec des salades, des fruits et une plus grande variété de sandwichs.

ET LA SUITE ? PERSPECTIVES ET PLANS D’ACTION

Sur le périmètre élargi : avec 84 % de l’ensemble des émissions, les produits alimentaires représentent le principal poste émetteur, loin devant le périmètre opérationnel des restaurants et les déplacements des clients. Le déploiement de la stratégie agro-écologique dans les principales filières d’approvisionnement doit permettre d’accélérer la réduction constatée en 2015 pour les 5 années à venir.

Sur le périmètre opérationnel des restaurants : les émissions liées aux consommations d’énergie ont diminué de près de 87 %, passant ainsi de la première à la cinquième place. Les nombreuses optimisations menées sur les emballages  ont permis de diminuer leur impact de 27 %, de même pour les jouets  avec une baisse de 26 %. Ces résultats permettent de préciser les plans d’action pour les 5 prochaines années : renforcement des actions liées à l’optimisation des emballages, recherche de carburants moins émissifs pour la logistique (comme le biocarburant issu des huiles usagées ou encore remplacement graduel des fluides utilisés pour la climatisation et les chambres froides. Le déploiement en cours dans les restaurants du tri des emballages en salle et des biodéchets en cuisine est un axe de travail bien engagé. Enfin, il faut commencer à travailler sur la question des déplacements des salariés des restaurants.

Cet article est extrait du Journal du Développement Durable de McDonald's France, édition 2015.

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr