Troisième Bilan Carbone® :
une progression confirmée

Le troisième Bilan Carbone® de l’enseigne a été finalisé en juin 2011. Une étape importante qui conforte les objectifs fixés pour 2020.

Avec trois Bilans Carbone® à son actif, McDonald’s France fait figure de pionnier dans l’usage de cette méthode pour le pilotage de son action environnementale relative aux gaz à effet de serre (GES). Suite au premier bilan en 2005, l’entreprise a mis en place un mode de suivi régulier qui lui permet d’avoir une vision au plus juste de la réalité des émissions des restaurants. Alternant remontées mensuelles d’informations via EcoProgress™ et points d’étapes effectués tous les 3 ans par un bureau d’études spécialisé, McDonald’s France a une connaissance fine de tous ses postes d’émission de GES et pilote avec précision ses plans de progrès.

 

Des résultats intermédiaires encourageants

Deux périmètres complémentaires sont pris en compte depuis 2005. « Nous avons précisé en premier lieu le périmètre des restaurants, qui intègre la responsabilité directe de notre activité de restauration. Puis le périmètre global, qui englobe toutes les émissions directes et indirectes, en incluant notamment les filières amont agricoles et les déplacements des clients », rappelle Sophie Boucher, Responsable des projets environnement.

En 2011, les résultats mesurés sont particulièrement encourageants car ils montrent, en comparaison avec 2005, une baisse simultanée des émissions  par  transaction  sur chacun  des  deux  périmètres  : - 34,7% sur le périmètre restaurant et - 2% sur le périmètre global *. Et c’est une première ! En 2008, en effet, une première baisse de 8%* avait déjà été mesurée sur le périmètre des restaurants, tandis que les émissions avaient légèrement augmenté sur le périmètre global. « Ces résultats intermédiaires nous sécurisent dans l’atteinte de nos objectifs à moyen terme. Nous sommes optimistes sur notre capacité à continuer de progresser tout en restant conscients que les futures réductions d’émissions, notamment dans nos filières agricoles, seront plus longues à obtenir », souligne Sophie Boucher.

 

Des progrès importants…

En 2008, le trio de tête des postes d’émission de GES en restaurant était la consommation d’énergie, les emballages et les déplacements des salariés. En 2011, un changement important apparait dans ce classement : les émissions relatives à la consommation d’énergie ont reculé de la première à la troisième place (en parallèle du recul des émissions des restaurants).

Cette évolution résulte de l’application du plan Énergie en restaurant et des trois grandes actions qui le composent : l’application des bonnes pratiques opérationnelles au quotidien grâce au dispositif EcoProgress™, l’installation de pompes à chaleur pour la climatisation ventilation chauffage (CVC) et l’eau chaude sanitaire (ECS) et enfin la couverture des consommations électriques par de l’électricité d’origine renouvelable via le mécanisme des certificats verts.

« Fin 2008, nous nous étions fixé parmi les objectifs prioritaires la réduction des consommations énergétiques des restaurants. Les résultats du Bilan Carbone® 2011 sont très encourageants car ils montrent que le déploiement des plans d’actions a porté ses fruits, et que le réseau a une capacité de progression importante », commente Delphine Smagghe, vice-présidente Développement durable et Relations extérieures de McDonald’s France.

 

…et des points d’amélioration

Si les progrès en matière de réduction des consommations énergétiques sont valorisés par ces résultats, il ne faut pas pour autant qu’ils masquent le travail qui reste à accomplir sur les autres postes d’émissions. Les déplacements des salariés n’avaient pas fait l’objet d’action particulière jusqu’à présent du fait de leur diversité et de la complexité à les modéliser de façon fidèle. Ils représentent maintenant le premier poste d’émission en restaurant. « Réduire les émissions dues aux déplacements des salariés des restaurants est notre nouveau défi en matière de GES », confirme Sophie Boucher.

* Émissions moyennes par transaction effectuée dans les restaurants McDonald’s, exprimées en kg Eq.CO2/transaction.

 

ÉVOLUTION DES ÉMISSIONS DE GES ENTRE 2005 ET 2011 PAR TRANSACTION

- 34,7% sur le périmètre restaurant

- 2,0% sur le périmètre global

Les objectifs pour 2020

- 60% sur le périmètre restaurant

- 20% sur le périmètre global

 

Cet article est extrait du Journal du développement durable de McDonald's France, édition 2011

 

 

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr