Le dispositif EcoProgress™ :
un outil et des hommes

Quand McDonald’s France se mobilise pour améliorer son impact sur l’environnement, ce sont 1161 restaurants qui sont impliqués localement dans la mise en œuvre des bonnes pratiques. Pour fédérer les convictions et permettre le partage et l’homogénéisation des actions à mener, il fallait imaginer un dispositif puissant et efficace de management environnemental : EcoProgress™.

Ce système unique et innovant voit le jour en 2006. Il repose sur la création d’un poste de référent par restaurant, qui travaille en réseau. Celui-ci est encadré par l’équipe environnement du siège qui sensibilise, forme et assiste les référents. Chacun d’entre eux définit et fait respecter les bonnes pratiques environnementales à l’échelle de son restaurant. Tous veillent à la bonne application des recommandations environnementales, mobilisent et conseillent les équipes et contribuent à sensibiliser les clients.

Pour aider les référents dans leurs tâches, McDonald’s France a créé un logiciel informatique original, qui permet d’accéder à onze rubriques afin de mieux comprendre les enjeux environnementaux de l’entreprise. Tous les aspects écologiques liés à la bonne marche d’un restaurant y ont été répertoriés, ainsi qu’un didacticiel d’auto-formation et des classes à distance ouvertes sur internet pour partager les expériences. Pour réduire les dépenses énergétiques, le logiciel propose des solutions pratiques (plan d’allumage, comparaison avec d’autres restaurants identiques, partage des expériences…), et permet également au référent de visualiser concrètement les bénéfices de chacune de ses actions : amélioration de son Bilan Carbone®, réduction de la consommation d’énergie, diminution de la consommation d’eau et évaluation du chemin qui reste à parcourir pour atteindre ses objectifs. Au fur et à mesure des années et des besoins, le système s’est étoffé afin de répondre aux demandes croissantes du réseau.

En 2009, trois ans après la mise en route du dispositif, les résultats sont là : une meilleure implication des équipes et surtout une baisse réelle de la consommation d’énergie par repas servi.

 

Un outil pour commencer

Le lancement d’EcoProgress™ a démarré un an après le premier Bilan Carbone© de McDonald’s France. Le département Environnement souhaitait alors donner à chaque restaurant les moyens de contribuer à la baisse de production de GES de l’entreprise. Le premier élément à voir le jour est le logiciel EcoProgress™, devenu aujourd’hui le principal outil opérationnel des restaurants pour piloter leur action environnementale. Cette année-là, une première version expérimentale est testée auprès d’une dizaine de franchisés. En mars 2007, l’outil dûment étoffé est proposé auprès de tous les franchisés, puis installé en 2008 dans chaque restaurant.

 

Des référents

2008 est l’année où EcoProgress™ se met en place dans les restaurants. L’arrivée du logiciel y a contribué, mais pas seulement : c’est aussi l’année de la création de la fonction de référent EcoProgress™. Ainsi, la coordination de l’action environnementale de chaque restaurant est confiée à un collaborateur bien identifié. « Nous nous sommes rendu compte que les enjeux étaient suffisamment appropriés dans nos restaurants pour que la mobilisation se déclenche naturellement. En moins d’un an, 95 % d’entre eux ont nommé leur référent », constate Sophie Boucher, du département Environnement. Progressivement, les référents endossent leurs rôles : mobiliser l’équipe, être un relais entre le siège et leur franchisé pour toutes les opérations environnementales et animer au quotidien de nouvelles pratiques de réduction des consommations d’électricité, de gaz, d’eau, de serviettes, de produits d’entretien…

 

Des classes à distance

L’arrivée massive de ces nouveaux acteurs de l’environnement nécessitait un accompagnement régulier. De nouveau, McDonald’s opte pour les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Un programme de classes à distance (CAD) quotidiennes permet à des animateurs d’accueillir des groupes de référents dans une salle ouverte sur internet pour les assister dans l’exploitation du logiciel, les sensibiliser à de nouveaux projets environnementaux ou répondre à leurs demandes particulières. « Les CAD sont essentielles au déploiement de nos actions nationales. Elles ont, de plus, l’avantage d’économiser du temps et d’éviter les émissions de GES liées aux déplacements », précise Sophie Boucher. Ce service a été complété à partir de septembre 2009, par un programme e-learning appelé Didacticiel EcoProgress™. Il permet aux référents de s’auto-former de façon souple et autonome. « Ce nouvel outil est idéal pour les nouveaux référents. De plus, il sert ponctuellement d’aide en ligne à ceux qui cherchent des réponses sur des thèmes précis », constate Sophie Boucher.

Selon une enquête conduite en avril 2009, en trois ans, le dispositif EcoProgress™ semble répondre aux besoins internes du réseau McDonald’s en matière d’environnement. Parmi les 709 référents interviewés, 90 % déclarent utiliser régulièrement le logiciel, 86 % d’entre eux sont satisfaits du service assuré via les CAD, 84 % ont impliqué leur équipe dans une démarche en restaurant et 92 % ont déjà mis en place des actions dont plus de la moitié est proposée par le logiciel.

Actuellement, les CAD sont exploitées pour appuyer le déploiement du programme de lutte contre l’abandon des emballages sur la voie publique : les référents EcoProgress™ sont chargés de la coordination locale de l’opération ; le logiciel a été complété par des outils d’information et d’actions spécifiques ; l’essentiel des CAD est consacré à cette opération et le défi l’intègre comme nouvel objectif prioritaire. « Le déploiement est ainsi efficace, rapide et permet une interaction permanente. C’est confortable pour tous les acteurs », conclut Sophie Boucher.

 

SOPHIE BOUCHER

Coordinatrice de projets, département environnement et développement durable de McDonald’s France

« Le dispositif EcoProgress™ est un outil de pilotage de notre stratégie de réduction de nos impacts sur l’environnement.

Compte tenu de la nature de notre activité, notre démarche environnementale est guidée par trois objectifs : réduire nos émissions de GES, limiter la pression sur les ressources naturelles et maîtriser les nuisances générées localement par les restaurants. Pour chacun d’entre eux, notre entreprise doit agir à l’échelle nationale d’une part, et pour les restaurants à l’échelle locale d’autre part. Pour aider ces derniers à progresser le mieux possible, nous avons construit un système de management environnemental complet et adapté à leur fonctionnement : EcoProgress™. Ce dispositif est au service des équipes en restaurant. Son objectif est de leur donner des moyens concrets qui facilitent le pilotage de leur démarche.

Trois ans après son lancement, nous constatons que ce système a aidé à la réduction de notre impact environnemental dans de nombreux domaines : maîtrise des consommations énergétiques, réduction des gaspillages, gestion des déchets... Je crois que sa force réside dans le fait qu’il repose à la fois sur des outils innovants et puissants (comme le logiciel, le didacticiel, les classes à distance ou le défi EcoProgress™) et un réseau actif de référents en charge de l’environnement dans chaque restaurant. Soutenu par une équipe d’animation dédiée, il permet de faire vivre au quotidien l’engagement de l’entreprise et de mesurer en permanence l’amélioration des pratiques. Aujourd’hui, nous avons réussi à construire les bases de notre action environnementale. Nous devons à présent les développer et les renforcer et nous appuyer sur elles pour avancer toujours plus. »

 

Cet article est extrait de l'EcoJournal de McDonald's France, édition 2009

 

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr