Favoriser
l’approvisionnement local

Dans une perspective de développement des territoires, McDonald’s France renforce sa politique d’approvisionnement de proximité.

Après avoir relevé le défi de la qualité, de la sécurité sanitaire et de la traçabilité, le département Achats-Qualité-Logistique de McDonald’s France s’intéresse de plus près aux problématiques environnementales, en collaboration avec le département Environnement et Développement durable.

Ensemble, ils ont lancé en 2009 le projet « concertations agricoles » pour renforcer les cahiers des charges agricoles de l’enseigne. L’objectif : aller encore plus loin dans l’amélioration des pratiques agricoles en matière d’environnement. Dix-huit mois plus tard, le projet est achevé et les résultats sont à la hauteur des espérances. Dans les dix années à venir, un réseau de fermes de référence et de parcelles expérimentales sur chacune des principales filières d’approvisionnement testera des pratiques environnementales innovantes qui seront déployées auprès de l’ensemble des agriculteurs et éleveurs partenaires de McDonald’s France. La mise en place d’un tel dispositif a suscité de nombreux débats, qui ont dépassé les seules problématiques liées à l’environnement. Au niveau économique, il faut concilier innovation et viabilité des exploitations agricoles. D’un point de vue social, il importe de prendre en compte les transformations du travail de l’agriculteur qui résultent de la mise en place de modes de production plus vertueux. Enfin, au niveau du territoire, il s’agit de réfléchir à la façon d’articuler au mieux les programmes d’actions sur chaque bassin d’approvisionnement, en lien avec les initiatives déjà en place et les acteurs locaux, y compris les collectivités.

La politique d’achats de McDonald’s apporte déjà des réponses à ces différentes problématiques grâce à la contractualisation. En effet, McDonald’s contractualise avec ses principales filières agricoles depuis une quinzaine d’années, en instituant des partenariats de longue durée et de proximité avec les mêmes fournisseurs. Ces derniers s’appuient eux-mêmes sur une contractualisation avec leurs propres fournisseurs. Cela permet de s’engager dans la durée sur des volumes, sur des prix et sur des actions communes en faveur de l’environnement. De même, McDonald’s affiche depuis de nombreuses années la volonté de favoriser les approvisionnements locaux. « 75 % des produits servis en restaurants proviennent de France », rappelle Sébastien Bordas, directeur des Achats pour McDonald’s France, un choix qui permet de rapprocher les lieux de production des lieux de transformation et de consommation, et donc de réduire les impacts environnementaux liés aux transports, une politique qui participe au développement des territoires par le maintien des activités agricoles ou la création et le développement de nouvelles filières d’approvisionnement. Et Sébastien Bordas d’ajouter : « En instaurant des relations durables de confiance avec nos partenaires locaux, nous nous donnons les moyens de sécuriser nos approvisionnements en qualité et en quantité. Et demain, nos partenaires seront ainsi capables de répondre présent sur les questions sociales, nutritionnelles et environnementales. »

C’est ainsi que la politique d’achats de McDonald’s intègre progressivement toutes les problématiques du développement durable.

 

Cet article est extrait du Journal du Développement Durable de McDonald's France, édition 2010

 

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. www.mangerbouger.fr

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr